Association pour le Développement du Pays des 3 Provinces

Champagne-Ardennes, Franche-Comté, Lorraine

Journée du pâtrimoine

 

Journées du patrimoine 2017

 

Septembre : journées du patrimoine

“Le Style Roman dans notre région” Diaporama sonorisé , réalisé et présenté par Fernande Rupt et Carlos Michans :

  • Mardi 12 • 15h • Bourbonne-les-Bains • le Clocheton (entrée libre)
  • Samedi 16 et dimanche 17 • 15h-17h • église de Voisey (avec visite guidée de l'eglise)
  • Dimanche 17 • 15h-18h église Notre-Dame de Brévoines (Langres)

 

Les Musées ouvrent leurs portes

Dans les Vosges

Musées et Exposition

Monthureux S/S • Maison du Patrimoine Local, au presbytère, du jeudi au dimanche, de 14h30 à 17h30 jusqu'au 31 août • "Le Possible ailleurs", salle d'exposition pour artistes, artisans d'art et écrivains et lieu convivial d'échanges et discussions autour d'une tasse de thé. Ouverture : mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 16 à 19h et samedi de 10 à 13h et de 15 à 19h - 101 rue du Château

Bleurville • Abbaye St Maur, conservatoire de la piété populaire • du jeudi au dimanche, de 14 à 18h jusqu'au 31 août

Martinvelle • Collection Martinvelle-Jadis tous les samedis de 14h à 18h jusqu'à fin septembre

Châtillon S/S • Maison-musée du Berger et du Cordonnier • Grosse Tour, tous les jours en août de 14h30 à 18h - WE et jours fériés en septembre. A voir tous les WE : la Maison du Pt'it Louis, l'Etable des arts, les Bijoux en titane et la Librairie cyber-espace "Sur la trace des Fées"

Hennezel-Clairey • Musée de la Résidence et son exposition "Mémoire de Saône lorraine sur la Grande Guerre" tous les jours de 14h30 à 18h

Droiteval • Centre Art et Culture, exposition d'été "Solitude, vulnérabilité, espoir..." de 14h à 18h le dimanche et sur RV au 03 29 07 00 66

Serocourt • Musée de la mémoire de Compagnies Pétrolières • Rens. 03 29 09 72 03

interligne

  • Ainvelle, petit musée de fouilles archéologiques .
  • Serocourt, Musée de la mémoire des Compagnies Pétrolières. Exposition de pompes à essence, burettes, bidons d'huile, plaques émaillées et divers. Entrée libre toute l'année les samedis et dimanches de 10h à 18h. 03 29 09 72 03 et sur rendez-vous.

Hennezel-Clairey • 88

 

Musée du verre, du fer et du bois

 

Mémoires de Saône Lorraine sur la Grande Guerre

L’exposition‟ Mémoire de Saône Lorraine sur la GrandeGuerre” est prolongée d’une année au musée. Une opportunité pour tous ceux qui portent intérêt à ce dramatique conflit.

 Une exposition riche en documents, photos, correspondances, équipements militaires, artisanat de tranchées et autres  objets provenant de collections privées qui nous imprègnent de l’univers et de la vie  quotidienne des poilus. L’étude des monuments aux morts d’Hennezel et de Claudon complétée par celle de destins emblématiques révèle la tragédie vécue par les soldats de notre terroir.

Une exposition pédagogique qui devrait intéresser les scolaires directement concernés par le devoir de mémoire.

L’exposition comme le musée du verre sont ouverts tous les jours de 14h30 à 18h de Pâques au 31 octobre.  Visites de groupes sur rendez-vous.Tél.03.29.07.00.80.

interligne

Nouvelle saison au Musée du Verre, du Fer, du Bois et de la Résistance

Tous les jours de 14h30 à 18h en plus des collections permanentes • Exposition temporaire : "Mémoire de Saône Lorraine sur la Grande Guerre" • Archives et collections privées

Mardi 18 août à 16h • visite commentée sur les collections permanentes du musée et de l'exposition temporaire

Dimanche 20 septembre • Journée du Patrimoine • de 14h30 à 18h • Ouverture du Musée dans son intégralité, tarif réduit.


Grâce aux subventions conjuguées du Conseil Général et de la municipalité d'Hennezel, le Musée a subi un relookage, les fenêtres des premier et deuxième étages ayant été remplacées. L'ancienne résidence du dernier maître de verrerie a maintenant belle allure.
Après cinq mois d'hibernation, un toilettage printanier et la mise en place de quelques nouveautés, le musée est à nouveau fonctionnel. Il a ouvert ses portes pour une nouvelle saison le dimanche 1er avril, jour de Pâques. Les visiteurs furent nombreux pour le marché de Pâques qui eut lieu le jour des Rameaux.
Cinq salles relatent plus de cinq siècles d'activités industrielles de la typique vallée de l'Ourche nichée au cœur de la forêt de Darney. Verriers, aciérons, sabotiers, charbonniers, scieurs de long, brodeuses ont fait battre son cœur et les visiteurs pourront s'imprégner de leur histoire grâce aux nombreux documents, maquettes, mises en scène et surtout remarquables collections de verrerie et d'outils. La salle sur la Résistante est également ouverte.

Pratique : le Musée est ouvert tous les jours de Pâques au 31 octobre, de 14h30 à 18h et sur R.V. pour les groupes. Tél. 03 29 07 00 80

interligne

Bleurville • 88

Un musée original à découvrir cet été : le musée de la piété populaire
Loin de reléguer la religion dans un musée, les Amis de Saint-Maur de Bleurville ont entrepris de rassembler des éléments significatifs et originaux de la piété locale afin de mieux comprendre les évolutions de la pratique du culte catholique dans notre région.

Etabli au rez-de-chaussée du logis prieural du XVIIIe siècle qui jouxte l'ancienne abbatiale bénédictine Saint-Maur, le conservatoire de la piété populaire rassemble dans trois pièces une partie des collections collectées par l'association des Amis de Saint-Maur depuis plusieurs années. L'idée est qu'il fallait trouver une destination à cette demeure historique à vocation religieuse. Et quoi de plus normal que d'y installer tout ce qui a fait l'histoire de la piété populaire.
La notion de "piété" s'entend au sens large, puisqu'on y trouve du mobilier d'église, des vêtements liturgiques, des livres de piété et des missels de toutes époques, des objets de la piété domestique (chapelets, images pieuses, statuettes, bénitiers de chevet...). On est même surpris d'y découvrir des jeux de messe. Qu'est-ce donc ? La tradition des jeux de messe apparaît dès le XVIIIe siècle. Il s'agit d'un moyen pratique utilisé par le clergé et les catéchistes pour initier les enfants au déroulement du Saint Sacrifice de la messe. Le jeu est constitué d'un ensemble de poupons et de poupées revêtus d'ornements sacerdotaux, des reproductions d'objets du culte (autel, croix, calice, sainte hostie...), du mobilier (banc, harmonium...). Les jeux de messe exposés à Bleurville ont été fabriqués et utilisés jusque dans les années 1960 par les religieuses du couvent de Godoncourt, qui assuraient la catéchèse des enfants des paroisses environnantes. Ces jeux permettaient ainsi aux soeurs d'expliquer, tout en s'amusant, le déroulement de la messe selon le rite tridentin.
Un élément remarquable de la piété de jadis occupe toute une pièce du musée : les bénitiers de chevet. Les bénitiers constituaient en effet un élément important de la piété domestique chez nos ancêtres (ce type d'objet est toujours produit mais se fait plus rare dans les maisons) : chaque chambre possédait son bénitier et tout bon chrétien n'omettait jamais d'y tremper le bout des doigts afin d'y recueillir l'eau bénite pour se signer avant de s'endormir. L'exposition présente des pièces de différentes formes en faïence, verre, bois ou métal, produites entre le XVIIIe et le XXe siècle.
L'association des Amis de Saint-Maur prévoit à terme une extension du musée au premier étage du prieuré. Elle permettra de valoriser les objets et documents actuellement conservés dans les réserves et d'accueillir les futurs dons des particuliers ou des paroisses qui ne souhaitent pas que leurs objets religieux soient détruits ou finissent chez un brocanteur. A Bleurville, ils seront mis en valeur dans une perspective à la fois conservatoire et pédagogique, afin de rappeler à nos contemporains – de plus en plus ignorants du fait religieux – l'importance de ces humbles objets dans l'expression de la foi de nos ancêtres.

Le musée du prieuré réserve encore beaucoup d'autres surprises. A vous de venir les découvrir !


Association des Amis de Saint-Maur

Le musée de la Piété populaire de Bleurville est ouvert jusqu'au 31 août, les jeudis, vendredis, samedis et dimanches, de 14h à 18h. Sur RdV au 03 29 09 02 51

L'association des Amis de Saint-Maur recueille avec intérêt tous les d'objets et documents ayant trait à la vie religieuse au Pays des Trois Provinces afin de les mettre en valeur au sein du musée : on recherche en particulier des gravures, tableaux, statues, crèches, objets du culte (encensoir, navette, calice, ciboire, clochette, croix de procession, reliquaire...).

Renseignements : abbaye.saint-maur@laposte.net

Thunimont-Harsault • 88

La féculerie du Moulin de Gentrey
Une rescapée du patrimoine industriel des XIXe et XXe siècles.
C'est au cours d'une visite guidée (près de 2 heures) expliquant le procédé d'extraction de la fécule des pommes de terre que vous découvrirez un travail oublié qui se pratiquait pourtant dans plus de 300 féculeries dans les Vosges et une centaine en Haute-Saône.
L'Association "Les Kémottes" invite à cette découverte extraordinaire les vendredis et dimanches à 14h30, du 1er juin au 30 septembre. Pour les groupes, d'autres dates sont possibles sur réservation.

Le Moulin Gentrey est un ancien site de production de fécule de pomme de terre situé sur le ruisseaux des Cailloux, un affluent du Côney.

Cette féculerie, ouverte vers 1865, continua son activité jusqu'en 1967. Elle passe pour avoir été la dernière en activité dans les Vosges. Une association loi 1901, "les Kémottes" se crée en 2007 pour réhabiliter l'ancien site du Moulin Gentrey, créer un centre de vie, valoriser un patrimoine naturel et traditionnel en développant des activités éducatives, touristiques et économiques, liées à la pomme de terre, dans son exploitation, sa transformation et sa valorisation. Kémottes ou Quémottes est le nom donné localement aux pommes de terre.

La première féculerie des Vosges fut construite à Fresse en 1833 ; en 1868, on compte 293 féculeries dans les Vosges. Le département est, en 1900, le sixième producteur de pommes de terre. L'eau acide des Vosges permet de produire une fécule blanche et brillante d'excellente qualité. La fécule dite fécule d'Epinal, nom donné à la fécule produite dans les Vosges, reçoit de nombreuses récompenses aux expositions universelles.
Le musée
Le musée permet de redécouvrir la technique de fabrication de la fécule à travers les outils et les machines. La visite commence en suivant le canal d'amenée qui guidait l'eau vers la grande roue du moulin. La roue à eau redistribuait l'énergie aux différentes machines de la féculerie. En partenariat avec la Fondation du Patrimoine, une souscription est ouverte pour la réfection de la roue qui permettra la motricité à l'ensemble des mécanismes. Puis, on suit le parcours de la pomme de terre, de la cave où elle est entreposée, jusqu'à la mise en sac de la fécule obtenue.
La Vôge comptait, au milieu du XIXe siècle une douzaine de féculeries sur son territoire : à Bains-les-Bains, la Chapelle-aux-Bois, Gurey-lès-Surance, Hautmougey, les Voivres et, bien sûr, à Harsault. Le musée du Moulin Gentrey a pour ambition de réunir des objets et des documents concernant toutes ces petites féculeries qui furent si importantes pour l'économie locale durant un siècle.
Contact : moulin.gentrey@orange.fr • Tél. : 03 29 39 92 56


  •  MUSEE DE LA BRODERIE DE LA METALLURGIE ET DU PATRIMOINE • A FONTENOY-LE-CHÂTEAU • Tous les après-midi sauf mardi, de 14H30 à 18H • Installé dans une maison du XVIIIe siècle, il expose des broderies uniques, des témoignages de la métallurgie et des personnages célèbres du village.
  • LA MANUFACTURE ROYALE DE BAINS-LES-BAINS • 03 29 31 32 87 • manufactureroyale@voila.fr • www.manufactureroyale.eu • VISITES DE L’ ANCIENNE FERBLANTERIE • CHAQUE 2e et 4e VENDREDI DU MOIS • Vendredis 12 et 26 JUIN, Vendredis 10 et 24 JUILLET à 14h30 • La Manufacture Royale, l'un des plus beaux sites industriels lorrains du XVIIIe siècle propose des visites guidées et commentées par le propriétaire : Parc, Chapelle, Halle au charbon…EXPO PERMANENTE DE LA MANUFACTURE ROYALE DE BAINS-LES-BAINS dans la Halle au charbon
  • LE MOULIN GENTREY A HARSAULT • 03 29 39 92 56 • moulin.gentrey@orange.fr • VISITES ET GOUTER A L’ANCIENNE FECULERIE • CHAQUE VENDREDI & DIMANCHE A 14H30 • Le Moulin Gentrey, ancienne féculerie propose la visite commentée "de la Pomme de terre à la fécule" dans ce bâtiment du XIXe siècle où demeurent les installations de l'époque. Un goûter convivial vient clore la visite (en option les 05/06-19/06-03/07-17/07).
  • MUSEE DE BAINS-LES-BAINS • MAQUETTES EN ALLUMETTES, MINIATURES & COLLECTIONS • 2e étage de l'Office de tourisme, BAINS-LES-BAINS • Chaque lundi, mercredi et samedi de 14H30 à 17h • Entrée Libre • Exposition permanente présentant les surprenantes créations de Marcel, entièrement réalisées en allumettes: les bâtiments de BAINS-LES-BAINS -Chapelle de la Brosse, Château du Chesnois, Mairie, Gare datant de 1853 mais aussi bateaux, miniatures pompiers et militaires, appareils photos anciens... Des curiosités aussi variées que les centres d’intérêts de Marcel Metzger.

interligne

En Haute-Saône

  • Chauvirey-le-Vieil, Musée des outils d'hier - Le bois se raconte.
    30 métiers de bois racontés à travers 2 500 outils exposés. Hommage à 4 générations d'artisans du bois-saboterie : démonstration le samedi à 15h (de juin à septembre). Tous les jours de 13h30 à 19h00 (fermé le lundi, le 25 décembre et 1er janvier) Tél./Fax : 03 84 68 50 97.
  • Jonvelle, le Musée archéologique et Musée de la vie d'autrefois permet de découvrir à la fois les vestiges en plein air d'une villa gallo-romaine ornée de magnifiques mosaïques du IIe siècle ainsi que les techniques et outils agricoles du début du XXe s. (voir p. 21).
    Ouverture : en été, tous les jours sauf le mardi, de 14h à 18h. D'avril à octobre, les dimanches et jours fériés, de 14h à 18h. Tél. : 03 84 92 52 72
  • Bourguignon-les-Morey, la Maison du patrimoine permet d'approcher la vie quotidienne du Néolithique (4200 av J.C.) à l'âge de fer (300 av J.C.) : panneaux explicatifs, maquettes, objets issus des fouilles archéologiques. Rue de la mairie • Tél. : 03 84 91 09 44
  • Magny-les-Jussey, "Le Petit Musée de Magny", maison du XVIIe siècle restaurée. De nombreux objets domestiques et agricoles témoignent du passé. Une salle de classe "Jules Ferry".
    Visite gratuite sur RDV 03 84 91 22 08 ou 03 84 68 02 79 (du 5 juillet au 5 août)

interligne

 Jonvelle • 70

Un nouvel espace aménagé au musée sur la vie d'autrefois
Les Musées archéologique et sur la vie d'autrefois ont ouvert leurs portes au public le dimanche de Pâques. La chasse à l'œuf sous forme d'énigmes a permis aux enfants et aux adultes de chercher les indices dans cet ensemble bien mis en valeur et d'être récompensées en œuf en chocolat !
Durant l'hiver, les bénévoles de l'association "Le Foyer" autour de leur présidente Bernadette Bertin-Levert n'ont pas chômé ! Ils ont refait un bel espace dans le musée agricole pour mettre en valeur une trentaine de vieilles charrues. Patrice Cordier cheville ouvrière nous guide dans les allées commentant le matériel qui a servi à nos parents ou à nos ancêtres.
Des araires dont l'usage remonte au IVe millénaire avant J.-C. en Mésopotamie. Les deux araires exposés sont entièrement en bois à l'exception d'une protection métallique qui recouvre leur soc. Le musée archéologique présente un soc d'araire d'époque gallo-romaine trouvé sur le site.
A découvrir des charrues de tout type : de la charrue à versant fixe à celle, bi-socs, entièrement métalliques et chaussée de pneus gonflables, en passant par les charrues Brabant à double corps. Par ailleurs, le début de la collection de chariots a pris place dans cette salle : cuve à lisier, chariot de marchand de vin.
Le site archéologique dont la magnifique mosaïque datant du IIe siècle se laisse admirer ainsi que les diverses salles et commentée lors de la venue de groupes ainsi que son musée qui renferme en grande partie les trouvailles lors des fouilles programmées. L'espace fromagerie renferme une belle collection de pots de crèmes, de beurre ou de fromages fabriqués en Franche-Comté mais surtout en Haute-Saône.

Pratique : Le site et les musées, situés route de Villars-le-Pautel,
à 1,5 km du centre du village, seront ouverts au cours de l'année 2013 :
> Tous les dimanches et jours fériés, de 14h à 18h, du 31 mars au 29 septembre
> Tous les jours, sauf le mardi, de 14h à 18h, su 1er juillet au 31 août.
Des visites guidées, pour les groupes, pourront être organisées, en dehors de ces horaires, sur demande préalable au 03 84 92 52 72 (répondeur).
Patrick Hannelle

 

interligne


En Haute-Marne

  • Voisey, le musée retrace 400 ans de la vie locale. Il est géré par l'ARHAVE : Association de Recherches Historiques et Archéologiques de Voisey et ses Environs - Mairie de Voisey. Président : Lionel Denizet 03 25 90 35 37 ou museedevoisey@orange.fr
    Ouvert du 15 juin au 15 septembre et durant les journées du patrimoine de 15h à 18h, les samedis, dimanches et jours fériés. Entrées : 2,50 € et gratuit pour les enfants - de 12 ans. Tarif groupe 10 personnes : 2 €/personne.
    Le musée de Voisey est ouvert le samedi et le dimanche ainsi que le 15 août de 15h à 18h. Aux travers des différentes salles vous découvrirez le patrimoine local et ses traditions. Les visites sont assurées par les bénévoles de l'association ARHAVE.

    Journées du patrimoine : Le musée des traditions locales sera ouvert gratuitement aux visiteurs, le samedi 17 et le dimanche 18 de 15h à 18h.

    Visite exceptionnelle de l'Eglise du XII e et de son retable remarquable.

    Projection « Les retables de nos régions » le samedi et le dimanche à 15h et à 17h. Rens. : 03 25 84 97 23

  • Bourbonne-les-Bains, Parc du Château. Tél. : 03 25 90 14 80 ou mairie.de.bourbonne@wanadoo.fr
    Collection de vestiges Gallo-romains du musée : ex-voto, stèles funéraires, importante collection de pièces de monnaie (environ 2500).
    La salle d'expositions permanentes du musée se trouve dans les annexes de l'ancien château féodal en face de l'actuelle mairie. Magnifique collection d'oiseaux empaillés dans la salle d'expositions temporaires.
    Le musée possède un fonds particu-lièrement riche en peintres locaux. On y trouve ainsi des noms comme René-Xavier Prinet, Clément Serveau, Georges Freset, Ernest Noirot et Jules Ziegler.

interligne

 

Nogent • 52

Le musée de la Coutellerie entre tradition et innovation
« C'est un beau couteau... mais c'est un Nogent ! » s'exclame Roubeau interprété par Fernand Ledoux dans le film « La bête humaine » de Jean Renoir réalisé en 1938.

C'est dire si la ville de Nogent – l'appellation Nogent-en-Bassigny n'est plus utilisée depuis 1972 – a acquis une solide renommée puisque son seul nom suffit à identifier une coutellerie de qualité ; finesse et diversité caractérisent cette coutellerie mondialement réputée, sollicitée par les plus grands orfèvres parisiens (Christofle, Hermès, etc.). Si la ville de Thiers est considérée comme la capitale de la coutellerie, Nogent en est la reine.

Premier département sidérurgique français au XIXe siècle, la Haute-Marne est un département riche en ressources nécessaires à l'activité métallurgique grâce, notamment, à la présence de minerai de fer. A l'origine langroise, la coutellerie émigre à Nogent-le-Roy avec l'installation vers 1650 des premiers couteliers souhaitant échapper à la tutelle corporative des "costeliers" de la ville voisine de Langres. D'autres vagues de couteliers suivront. La coutellerie de Nogent – surnommé "Nogent-les-couteaux" – atteint son apogée au XIXe siècle et emploie environ 6000 personnes (paysans-couteliers, ouvriers à domicile ou en usine). Récompensée par de nombreux prix aux Expositions Universelles, elle se caractérise par une spécialisation de la production par villages (une vingtaine de villages autour de Nogent), l'émergence d'artisans-artistes, l'importance des ouvriers-paysans et la multiplication de petits ateliers dans le cadre du travail à domicile. A côté des ateliers artisanaux où l'on fabrique les pièces à la main et de bout en bout, apparaissent dès 1850 des forges industrielles qui produisent des pièces estampées avec du métal importé. La révolution industrielle (mécanisation, division du travail) transforme radicalement les métiers liés à la coutellerie ; écono-miquement plus rentable, celle-ci entraîne la perte d'un savoir-faire et la disparition de générations d'artisans-couteliers. Ces savoir-faire traditionnels ont aujourd'hui évolué vers d'autres métiers de la seconde transformation du métal dans les domaines de l'automobile, de l'aéronautique et du médical (forge, estampage, usinage). L'artisanat traditionnel existe encore aujourd'hui grâce à quelques artisans professionnels (certains travaillant pour l'industrie du luxe) et un certain nombre de couteliers hobbystes qui cultivent cet art pour leur seul plaisir.

Labélisé "musée de France" et "Tourisme et handicap", le Musée de la coutellerie présente, dans un cadre moderne, l'histoire technique et sociale de cette activité traditionnelle à travers coutellerie d'art et reconstitutions d'atelier, patrimoine matériel et immatériel, du XVIIIe siècle à nos jours. Installé dans une ancienne coutellerie, le musée valorise également les technologies nouvelles, fruits d'un savoir-faire traditionnel aujourd'hui renouvelé (implants prothétiques, instruments de chirurgie, etc.).

Vidéos, audioguides (FR, GB, NL, D), boutique de vente, visite guidée sur réservation (groupes + 10 pers.).

 

Voisey • 52

Le musée ouvrira le 15 juin
Le dimanche 14 juillet il y aura de nouveau un repas sur la Place Lamartine (tiré dans le sac). L'après-midi se terminera par un concert classique à l'Eglise de Voisey à 18h. Trois musiciennes : Eeva Koskinen (violon), Marguerite de Waal (alto) et Marian van Dijk (harmonium) vont enthousiasmer le public avec un programme séduisant.
Le samedi 20 juillet, à 14h30, le musée recevra avec plaisir les visiteurs pour la découverte de la Dolomie (voir dépliant des visites).
Pour la première fois, le musée s'associe aux Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins. Dans ce cadre nous organisons le dimanche 16 juin, de 15h à 18h, une animation autour du fromage de Langres : dégustation de fromage, de recettes, exposition et animation audiovisuelle. Payant, gratuit pour les enfants de - de 12 ans.
Pour tout renseignement complémentaire : Mme Gougnot Dominique 03 25 84 97 23 ou museedevoisey@orange.fr

Voisey • 52

  • Patrimoine industriel
    Mme Céleste Bernard (décédée en 1935) a commencé à opérer un "remembrement familial" de terrains pour pouvoir exploiter la pierre de la carrière de Voisey, un calcaire magnésien appelé "dolomie". Déjà, elle avait pris des contacts avec des sidérurgistes et des verriers pour étudier les propriétés chimiques de cette pierre et ses possibilités d'utilisation pour la fabrication de l'acier.
  • Albert Dumont développa ensuite l'activité entre 1918 et 1929. La crise de 1929 marqua un arrêt. Plus tard, l'exploitation reprend, mais de façon encore artisanale. Vers 1948, l'usine est construite
    avec des fours à coke, et une société, la "Dolomie Française" est créée.
  • En 1956, Albert Dumont décède et c'est son fils, Jean-Baptiste Dumont, qui reprend la direction de l'usine jusqu'aux années 70. C'est l'apogée de l'activité avec 120 à 150 ouvriers, d'où la nécessité de nouveaux logements et la construction des HLM à Voisey.
  • Vers 1970, il y avait le projet de passer aux fours à fuel, mais le choc pétrolier (et donc l'augmentation du prix du pétrole), et la crise de la sidérurgie (gros client pour la dolomie) marquent le déclin de l'activité. Heureusement, l'activité agricole (production d'engrais magnésiens, amendements magnésiens) permet de poursuivre avec un nombre réduit (5) de salariés.
  • La "Dolomie Française" sera reprise en 1977 par le groupe Roulier avec la marque "TIMAC". La "dolomie" a représenté une page importante de l'histoire du village. Elle a créé de l'emploi pour les gens de la région, mais aussi, a été à l'origine de l'arrivée de nouveaux habitants et d'un brassage de population (la population voiséenne est en effet plus hétérogène, avec une culture ouvrière plus marquée que dans les autres villages du canton).
  • .Le travail, dur physiquement, soudait les ouvriers ; l'usine fonctionnait sur le modèle "paternaliste" mais dans le respect et la fraternité.
  • En ce moment, c'est M. Gilbert Patrick qui est directeur de l'établissement à Voisey.
  • Informations reçues par M. Olivier Dumont

 

 SI DU PAYS DE SAÔNE ET MOUZON

Syndicat d initiative1

Syndicat d'Initiative
5, place de la gare 
88320 Martigny les Bains 
Tel: 03 29 09 74 26 
ou  Courriel

Accedez au site

 

  • Permanence mercredi et samedi de 10h à 12h et de 14h à 16h
  • du 1er novembre au 30 avril ; *Du 1er mai au 31 octobre, bureau ouvertdu mardi au samedi, de 10h à 12h et de 14h à 16h.

 

interligne

S.I. DE LA SAÔNE TOURISTIQUE


10, rue de l'Hôtel de Ville (nouvelle adresse)
Tél. 03 29 09 06 23 
88410 Monthureux/Saône 
si.monthureux@hotmail.fr

Site Internet

interligne

DARNEY

Syndicat d'Initiative de Darney 
43, rue de la République • 
88260 Darney
03 29 09 43 16

 si.toursime.darney@orange.fr  

www.vosgesitinerances.com

interligne

VAL DE VOGE 

Office de tourisme intercommunal du Val de Vôge
3 avenue André Demazure
88240 BAINS LES BAINS
03 29 36 31 75

 www.bainslesbains-tourisme.fr

ot-bains.les.bains@wanadoo.fr

  • Retrouvez toutes les animations en un clic, agenda des événements consultable et téléchargeable sur www.bainslesbains-tourisme.fr • Office de tourisme intercommunal du Val de Vôge • 3 avenue André Demazure • 88240 BAINS-LES-BAINS
  • Tél. 03 29 36 31 75 • ot-bains.les.bains@wanadoo.fr

interligne

O.T HAUTS VAL DE SAÔNE


Place église - 70500 Jussey

03 84 92 21 42 / 06 15 37 63 36
Courriel 

Site internet

  • Ouvert du mardi au samedi de 9h à 12h • Retrouvez-nous sur facebook ! • Avec le soutien de la Communauté de Communes des Hauts du Val de Saône • Vous êtes organisateur d'animations en juillet, août et septembre 2014 ? Pensez à contacter l'office de tourisme avant le 15 mai 2014. Ainsi, les informations de vos animations paraîtront gratuitement dans le prochain guide des animations des Hauts du Val de Saône

OT-JUSSEY

 

interligne

Syndicat d'initiative de Vitrey-Sur-Mance 

 

Hôtel de VillePlace du Maréchal Joffre
70500 VITREY SUR MANCE
Tel : 03.84.68.53.89
Fax : 03.84.68.53.89
Email : association@paysjusseen.org

interligne

O.T BOURBONNE LES BAINS

Centre Borvo Place des Bains
52400 BOURBONNE-LES-BAINS
03 25 90 01 71 

 bourbonne.les.bains@wanadoo.fr

interligne

Office de Tourisme Pays de la Vannerie

34 Grande Rue • 52500 FAYL-BILLOT • 03 25 88 19 62

info@tourisme-faylbillot.com

interligne

 

Voyage en Haute-Marne

Le 27 août 2016, nous débuterons cette journée par la visite du musée de la coutellerie de Nogent à 10h (Place Charles de Gaulle) RDV devant le musée.

Puis nous déjeunerons à l’Hôtel-restaurant Le Commerce de Nogent.

Menu : Terrine de saumon et filet de lieu aux légumes croquants, sauce cocktail / Cuisse de canard confite avec flan de légumes et tomate provençale / Tarte aux poires et amandes / Vins, eau et café compris.

Puis nous continuerons par la visite d’un atelier de coutellerie à Langres : La Coutellerie Legendre. La coutellerie Legendre s’est intéressé au travail du père de Denis Diderot, lui-même coutelier. De ses recherches, elle a donné naissance à un couteau, “Le Diderot” (voir photo ci-dessous).

Ce 27 août, les rues de Langres accueillent les peintres dans la rue, ce sera l’occasion d’une rencontre avec Jean Berthelot, un artiste qui voyage au cœur des cathédrales de France. Il nous emmènera aux bords du lac de la Mouche pour nous faire découvrir ses trésors.

Coordonnées

A.D.P.3.P.

1, rue Poirier Martin
88320 Lamarche
Tel. 03 29 09 57 06

 

Rechercher

Haut